The Cement Octopus - Seeger Pete


Voter pour The Cement Octopus :
Voter Voter Voter Voter Voter Voter Voter Voter Voter Voter

Paroles de Seeger Pete - The Cement Octopus

words and music by Malvina Reynolds



There's a cement octopus sits in Sacramento, I think,

Gets red tape to eat, gasoline taxes to drin,

And it grows by day and it grows by night

And it rolls over everything in sight.

Oh, stand by me and protect that tree

From the freeway misery.



Who knows how the monster started to grow that way;

Its parents are frightened and wish it would go away.

But the taxes keep coming, they have to be spent

On big bull dozers and tanks of cement,

Oh, stand by me and protect that tree

From the freeway misery.



That octopus grows like a science-fiction blight,

The Bay and the Ferry building are out of sight,

The trees that stood for a thousand years,

We watch them falling through our tears

Oh, stand by me and protect that tree

From the freeway misery.



Dear old MacLaren won't take this lying down,

We can hear his spirit move in the sandy ground,

He built this Eden on the duney plain,

Now they're making it a concrete desert again,

Oh, stand by me and protect that tree

From the freeway misery.



The men on the highways need those jobs, we know

Lets put them to work planting new trees to grow.

Building new parks where kids can play,

Pushing that cement monster away,

Oh, stand by me and protect that tree

From the freeway misery

Imprimer The Cement Octopus - Seeger Pete

Video de Seeger Pete - The Cement Octopus

Traduction de Seeger Pete - The Cement Octopus

paroles et musique de Malvina Reynolds



Il y a une pieuvre en ciment à Sacramento, je pense,

Obtient les formalités administratives à manger, les taxes sur l'essence à boire,

Et ça pousse le jour et ça pousse la nuit

Et ça roule sur tout ce qui est en vue.

Oh, tiens-toi près de moi et protège cet arbre

De la misère de l'autoroute.



Qui sait comment le monstre a commencé à grandir de cette façon;

Ses parents ont peur et souhaitent qu'il s'en aille.

Mais les taxes continuent de venir, elles doivent être dépensées

Sur les gros bulldozers et les réservoirs de ciment,

Oh, tiens-toi près de moi et protège cet arbre

De la misère de l'autoroute.



Cette pieuvre se développe comme un fléau de science-fiction,

La baie et le bâtiment Ferry sont hors de vue,

Les arbres qui ont résisté pendant mille ans,

Nous les regardons tomber à travers nos larmes

Oh, tiens-toi près de moi et protège cet arbre

De la misère de l'autoroute.



Cher vieux MacLaren ne prendra pas cela couché,

Nous pouvons entendre son esprit se déplacer dans le sol sablonneux,

Il a construit cet Eden sur la plaine dunaire,

Maintenant, ils en font à nouveau un désert de béton,

Oh, tiens-toi près de moi et protège cet arbre

De la misère de l'autoroute.



Les hommes sur les autoroutes ont besoin de ces emplois, nous le savons

Permet de les mettre au travail en plantant de nouveaux arbres pour grandir.

Construire de nouveaux parcs où les enfants peuvent jouer,

Repoussant ce monstre de ciment,

Oh, tiens-toi près de moi et protège cet arbre

De la misère de l'autoroute

Commentaires sur Seeger Pete - The Cement Octopus

Aucun commentaire sur The Cement Octopus pour l'instant...

Commenter la musique de Seeger Pete - The Cement Octopus

D'autres titres de Seeger Pete

Thématique sur la chanson : The Cement Octopus de Seeger Pete

Haut de page