Sonnet Pour Un Cyclope - Gueules D'aminche


Voter pour Sonnet Pour Un Cyclope :
Voter Voter Voter Voter Voter Voter Voter Voter Voter Voter

Paroles de Gueules D'aminche - Sonnet Pour Un Cyclope


Toi le géant qui pleure toutes les larmes de ton corps

Qui vit encore si peu la perte et la douleur

Ce vil destin des dieux cette ironie du sort

Le vide malheureux de ce grand deuil mort

Lui le guerrier furieux oui cette moitié d'homme

Ce démon, ce vicieux qui se nomme personne

Ce félon aux mille ruses investit la caverne

De ses tours abuse le pauvre Polyphème

Tu vis au jour le jour, au fil des saisons

La solitude sans retour, quiétude sans nom

Fils de Poséidon jusqu'à cette incursion



A la force de la botte et les armes à la main

Tandis que pauvre cyclope ne demandait rien

Le si triste Polyphème seulement coulait

Imprimer Sonnet Pour Un Cyclope - Gueules D'aminche

Video de Gueules D'aminche - Sonnet Pour Un Cyclope

Commentaires sur Gueules D'aminche - Sonnet Pour Un Cyclope

Aucun commentaire sur Sonnet Pour Un Cyclope pour l'instant...

Commenter la musique de Gueules D'aminche - Sonnet Pour Un Cyclope

D'autres titres de Gueules D'aminche

Thématique sur la chanson : Sonnet Pour Un Cyclope de Gueules D'aminche

Haut de page