Time Is The Fire - Agathodaimon


Voter pour Time Is The Fire :
Voter Voter Voter Voter Voter Voter Voter Voter Voter Voter

Paroles de Agathodaimon - Time Is The Fire


Skies above the endless seas
Engulf horizons till they disappear
At a sign a ship shaking its masts
Passes by like a fortress floating on wastelands

Flocks of cranes sail to the skies
Where never ending paths arise
Neath the blunt and timid sun
Skies above the endless seas
The shil, the ocean, the days are gone

Likewise lives and youth pass by
They pass away, like a lie
Likewise lives and youth pass by
And die

Skies full of stars above endless seas
Horizons till they disappear
An enormous ship shaking its masts
Passes by like a floating keep

Skies above the endless seas
The ship, the ocean, the days are gone

But till I?m not six feet underground
My angels bow to my mourning sound
And sing along my weeping, over and over again

Likewise lives and youth pass by
They pass away, like a lie,
But till I?m not six feet underground
My angels, bow to my mourning sound
And sing along my weeping, over and over
With the passion of a new born lover
Again

And then, I will look behind to the world
Like those who don?t have much to tell (eachother)
When they can?t say what they want
In the shadow of these ancient walls
In their silence, I lay down to rest

In the same silence that swallowed the travelers
Who fell asleep in time
Who are now forgotten by aeons

Time is the water in which we drown
Time is the fire in which we burn

Likewise lives and youth pass by
They pass away, like a lie
Likewise lives and youth pass by
and die (and die)

Time is the water in which we drown
Time is the fire in which we burn

Imprimer Time Is The Fire - Agathodaimon

Video de Agathodaimon - Time Is The Fire

Traduction de Agathodaimon - Time Is The Fire

Un ciel au-dessus des mers sans fin
Engloutir les horizons jusqu'à ce qu'ils disparaissent
À un signe un navire secouant ses mâts
Passe comme une forteresse flottant sur des friches

Des volées de grues s'envolent vers le ciel
Où surgissent des chemins sans fin
Sous le soleil émoussé et timide
Un ciel au-dessus des mers sans fin
Le shil, l'océan, les jours sont partis

De même des vies et des jeunes passent
Ils meurent comme un mensonge
De même des vies et des jeunes passent
Et meurt

Un ciel plein d'étoiles au-dessus d'une mer sans fin
Des horizons jusqu'à ce qu'ils disparaissent
Un énorme navire secouant ses mâts
Passe comme un donjon flottant

Un ciel au-dessus des mers sans fin
Le navire, l'océan, les jours sont partis

Mais jusqu'à ce que je ne sois pas à six pieds sous terre
Mes anges s'inclinent devant mon son de deuil
Et chante le long de mes pleurs, encore et encore

De même des vies et des jeunes passent
Ils disparaissent, comme un mensonge,
Mais jusqu'à ce que je ne sois pas à six pieds sous terre
Mes anges, saluez mon son de deuil
Et chante le long de mes pleurs, encore et encore
Avec la passion d'un amant nouveau-né
Encore

Et puis, je regarderai derrière le monde
Comme ceux qui n'ont pas grand chose à se dire
Quand ils ne peuvent pas dire ce qu'ils veulent
A l'ombre de ces anciens murs
Dans leur silence, je m'allonge pour me reposer

Dans le même silence qui a avalé les voyageurs
Qui s'est endormi à temps
Qui sont maintenant oubliés par les éons

Le temps est l'eau dans laquelle nous nous noyons
Le temps est le feu dans lequel nous brûlons

De même des vies et des jeunes passent
Ils meurent comme un mensonge
De même des vies et des jeunes passent
et mourir (et mourir)

Le temps est l'eau dans laquelle nous nous noyons
Le temps est le feu dans lequel nous brûlons

Commentaires sur Agathodaimon - Time Is The Fire

Aucun commentaire sur Time Is The Fire pour l'instant...

Commenter la musique de Agathodaimon - Time Is The Fire

D'autres titres de Agathodaimon

Thématique sur la chanson : Time Is The Fire de Agathodaimon

Haut de page